Parti socialisteParti Socialiste EuropéenLes Jeunes SocialistesLa coopol

Le signe d’un recroquevillement des conservatismes face au mouvement des peuples qui frémit en Europe

05-03-2012

Selon l’hebdomadaire allemand « Der Spiegel », plusieurs chefs d’Etat et de gouvernement se seraient concertés pour ne pas rencontrer François Hollande dans le cadre de la campagne présidentielle.
Susciter l’ire du directoire de l’austérité n’a d’autre effet que de conforter François Hollande dans sa volonté de libérer les peuples d’Europe des sacrifices à perpétuité prévus par le Traité européen du 9 décembre 2011, en proposant qu’il y soit introduit des orientations en faveur de la croissance. Le refus de rencontrer François Hollande est en fait le signe d’un recroquevillement des conservatismes face au mouvement des peuples qui frémit en Europe ! L’aspiration au redressement des comptes publics dans la justice et à la croissance durable de l’économie européenne n’est pas une utopie. Elle est une absolue nécessité pour surmonter la crise. N’en déplaise à la droite européenne, le courage ne consiste pas à étrangler chaque jour un peu plus le peuple européen, pour mieux soulager les marchés qui n’aspirent qu’à reprendre le cours tranquille de la spéculation.

2012 : un nouvel élan pour les droits des patients !

05-03-2012

La loi du 4 mars 2002 sur les droits des malades a marqué une avancée considérable. Aboutissement du débat public engagé dans les années 80 sous l’impulsion des associations de malades et des Etats généraux de la santé organisés par le gouvernement Jospin, l’irruption d’une démocratie sanitaire à part entière a marqué un tournant.

Il y a 10 ans, les patients se sont vus accorder des droits individuels d’information et de participation : accès au dossier médical,  accès à une indemnisation en cas d’accident médical, droit de participer à la décision médicale. Notre système de santé s’est adapté, les patients sont désormais pleinement reconnus. Il reste néanmoins à garantir que l’ensemble de ces droits sera bien effectif et des efforts particuliers devront être réalisés pour permettre un réel accès de tous à l’information.

Nicolas Sarkozy préfère combattre les chômeurs à défaut de combattre le chômage
 

Nicolas Sarkozy s’apprêterait à soumettre aux Français un référendum sur un renforcement des obligations des chômeurs, notamment de ne plus pouvoir refuser un emploi ou une formation. Si le Président sortant n’en n’est pas à sa première tentative d’utiliser la détresse de nos concitoyens pour faire un « coup » bassement politicien, celui-ci est particulièrement choquant.



Choquant bien sûr, parce qu’au lieu d’apporter des solutions, il préfère mettre en scène la culpabilisation de ceux qui subissent ses erreurs politiques, pour mieux s’en dédouaner. Qui peut croire pourtant, que les 6,2 millions de Français qui s’inscrivent chaque année à Pôle emploi le font par plaisir ou par paresse ? Choquant encore, parce que les Français, en quête de vérité de la part des politiques, savent pertinemment que le Président sortant feint grossièrement d’ignorer qu’il existe déjà des obligations drastiques et graduées qui pèsent sur les demandeurs d’emplois aujourd’hui.

La droite c’est le chômage: depuis juin 2007, il y a 990 000 chomeurs de plus !

Le chef de l’État tente aujourd’hui de justifier son mauvais bilan en terme d’emploi en évoquant les 35 heures ou encore l’immigration. Mais ce n’est pas avec ces vielles ficelles et ces vielles lunes idéologiques qu’il masquera son bilan qui a conduit à un déclin certain de la France et à une dégradation sans précédent du quotidien des Français.

Découvrez et partagez notre vidéo sur le bilan emploi de la droite

Sous le pont de Paris…

24-11-2011

Le TGI de Beauvais a à nouveau décidé de reporter d’une semaine l’audience concernant le référé déposé par Mme La Sénatrice Maire UMP de Beauvais à l’encontre des Demandeurs d’asile réfugiés sous le Pont de Paris.

Le Juge a décidé d’attendre la décision du Conseil d’Etat que les Demandeurs d’asile, assistés de notre Association, ont décidé de saisir afin de demander annulation de la décision du Tribunal Administratif d’Amiens qui avait rejeté nos référés visant à obtenir du préfet de l’Oise qu’il remplisse ses devoirs en matière d’accueil des Demandeurs d’asile en leur proposant un hébergement.
Cette décision est en effet insupportable, (comment peut-on estimer que cette situation d’êtres humains abandonnés à la rue depuis plus de 6 mois soit “normale” ? ) et méconnaît de nouveaux arrêts rendus par ce même Conseil d’Etat. Si nous n’obtenions pas gain de cause, nous n’excluons pas de saisir ensuite la Cour Européenne des Droits de l’Homme: cette Cour a en effet déjà condamné la Grèce estimant qu’un abandon similaire représentait “… un traitement inhumain et dégradant…”.

Hommage à Danielle MITTERRAND

24-11-2011

À l’initiative du Parti socialiste de Beauvais et de ses élus, un hommage en la mémoire de Danielle Mitterrand est organisé samedi 26 novembre à 14:30 à l’espace culturel François Mitterrand, qu’elle était personnellement venue baptiser du nom du défunt Président de la république en juin 1996, au côté des Beauvaisiens. 


Cet hommage républicain est ouvert à tous ceux qui, par delà les clivages politiques, souhaitent honorer l’action d’une ancienne résistante devenue  « première dame de France » et qui a inlassablement oeuvré pour la défense des droits de l’homme.

 

Siff KACHOUCHE

Secrétaire de la section du Parti socialiste de Beauvais

 

Mehdi RAHOUI
Président du groupe des élus socialistes de Beauvais

Commémoration de la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français, Thibaud VIGUIER – Conseiller régional de Picardie – Conseiller général de l’Oise

Monsieur le Préfet,

Monsieur le 1er Adjoint au maire,

Mesdames et Messieurs les élus,

Monsieur le Président du Consistoire,

Mesdames et Messieurs, chers amis,

 

C’est avec émotion que j’interviens ce jour, au nom du Conseil régional de Picardie et du Conseil général de l’Oise, au nom de Claude GEWERC et d’Yves ROME, leurs présidents respectifs, pour cette cérémonie en souvenir de la rafle du Vel d’hiv et des crimes racistes et antisémites de l’Etat français. Et mon intervention est d’abord le témoignage, par deux institutions républicaines, de l’horreur que continue à susciter, 69 ans après, les faits odieux qui se déroulèrent alors sur notre sol, en violation complète de ce qu’a toujours été la France, celle des Lumières, de la liberté, de l’égalité, sans oublier la fraternité qui permet de concilier cette double aspiration à la liberté et à l’égalité.

« J’ai dix ans… »

28-06-2011

Après dix ans de mandat, Caroline Cayeux n’a pas souhaité commémorer cette période à la tête de la mairie de Beauvais. On peut légitimement se poser la question. Pourquoi si peu d’empressement à communiquer sur son action passée, alors que Beauvais Pour Tous nous a habitué à plus de prestance.

Vantant à toutes les occasions les moindres initiative de la mairie de Beauvais.

Utilisant largement les supports de communication que sont les panneaux Decaux, la presse locale, la revue municipale, le courrier aux Beauvaisiens, le site internet de la mairie et les réseaux sociaux, Caroline Cayeux nous enchante constamment par ses innovations en terme d’harmonie sociale et de course aux trophées !

 

Pourtant, le bilan de ces dix ans de mandat montre une constante :

L’improvisation, le manque de stratégie pour la ville, le coup par coup.

le 10 mai 1981

Trente ans après le dix mai 1981, 15 ans après le décès de François Mitterrand, le monde a changé radicalement.

L’injustice est devenue en France et dans le monde le quotidien des citoyens, la vitesse avec laquelle la droite détruit les acquis sociaux et les garde fous démocratiques est sidérante au sens propre du terme : nous nous sentons paralysés par des événements qui, pour nous, étaient inconcevables, ne pouvaient advenir.

La destruction de l’état protecteur, la criminalisation des migrants, la toute puissance de la rente et la casse du code du travail sont devenus la réalité quotidienne des français. Mais nous devons également nous méfier de nous-même car passé le moment de sidération nous nous habituons petit à petit à l’inacceptable.

 

L’oubli et la propagande, deux outils extrêmement efficaces dans les mains de la droite économique, qui concentre les moyens de communication d’une façon jamais connue auparavant, nous poussent insidieusement sur le chemin de la résignation.

L’individualisme aussi, cette pierre de touche du capitalisme, qui ne peut prospérer que dans la lutte de touts contre tous, pour que, bien sûr, le plus fort l’emporte invariablement.

La résignation est le premier pas vers cet individualisme destructeur…..

« Je fais le choix d’être utile dès maintenant ! »

29-04-2011

A l’issue de mon élection le 27 mars 2011 comme Conseiller général du Canton de Beauvais Nord-Est, et alors que j’étais déjà Conseiller municipal d’opposition à Beauvais depuis 2008 et Conseiller régional de Picardie depuis 2010, j’ai du choisir deux de ces trois mandats conformément aux dispositions en vigueur.

Après réflexion, j’ai décidé d’exercer les mandats de Conseiller général du Canton de Beauvais Nord-Est et de Conseiller régional de Picardie. Ce choix est celui de l’utilité la plus grande et la plus immédiate pour Beauvais et pour les Beauvaisiens.

Au cœur de la majorité départementale du Président ROME et de la majorité régionale du Président GEWERC, je dispose en effet de leur confiance et des moyens utiles pour agir concrètement et immédiatement au service de mes concitoyens.

Intervention de Mehdi RAHOUI, Conseiller municipal socialiste lors du Conseil municipal du vendredi 17 décembre 2010

Cette délibération portant sur le lancement de la procédure relative au service public de distribution de l’eau mérite toute notre attention.

Dans un premier temps nous ne pouvons que regretter de voir un point aussi majeur être évoqué au cours d’un conseil municipal fleuve long de 50 dossiers où figure déjà le budget, le PLU, la réglementation de la restauration scolaire… En effet, au-delà de l’importance de la question de l’organisation de la distribution de l’eau au sein de notre ville qui mérite un véritable débat, vous devrez reconnaître que les péripéties que cette procédure a connue depuis 2007 ne pouvaient que conduire à approcher les choses différemment pour cette nouvelle délibération que vous avez été obligés de présenter une nouvelle fois ce soir puisque les services de la préfecture vous ont désavoués en trouvant des choses contestables aussi bien sur la forme que sur le fond du dossier.

105 ans après, la laïcité, une exception française, socle de notre pacte républicain.

Il y a 105 ans, le parlement de la République adoptait la grande loi du 9 décembre 1905 portant « séparation des églises et de l’Etat », principe qui trouve aujourd’hui son fondement constitutionnel à l’article 1er de notre Constitution, lequel dispose que « la France est une République (…) laïque (qui) assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction (…) de religion » et « respecte toutes les croyances ».

Plus d’un siècle après le vote de la loi du 9 décembre 1905, chacun peut vérifier combien la singularité de la laïcité qu’elle a instituée, véritable exception française, s’est révélée garante du pacte républicain et de notre « vivre ensemble » :